Découvrir ou redécouvrir Reynaldo Hahn

Les « maisons de disques » ont exprimé récemment un regain d’intérêt pour ce compositeur (1874-1947) connu surtout pour ses mélodies et son opérette « Ciboulette ». En réalité, son œuvre est immense et recouvre presque toutes les formes de la musique classique. Beaucoup de ces compositions n’avaient jamais été entendues depuis leur création.

On doit à la fondation du Palazetto Bru Zane de Venise (Centre de la musique romantique française) la redécouverte de ce musicien aux talents multiples , compositeur, pianiste , chanteur, chef d’orchestre,  professeur, directeur des opéras de Paris, écrivain, critique,etc…qui s’est révélé être  , contrairement à ce que prétendait Marguerite de St Marceaux, son égérie, à qui il doit son introduction dans le monde musical parisien des années 1890, beaucoup plus « qu’un amateur doué qui ne s’adresse qu’aux gens du monde ». (Myriam Chimènes).

Redécouvert d’abord  grâce à un livre qui reprend les actes d’un colloque qui s’est tenu à Venise en 2011, publié par Actes Sud et le Palazetto Bru Zane : » Reynaldo Hahn , un éclectique en musique », sous la direction de Philippe Blay.

Redécouvert ensuite par la réalisation par le même Palazetto,  de deux albums édités en 2019 et 2020 :

-le premier contient l’intégrale des mélodies de Reynaldo Hahn, chantées par le baryton Tassis Christoyannis accompagné par Jeff Cohen au piano.

– le deuxième est   l’une des premières opérettes de Reynaldo Hahn, « l’île du rêve » (avec l’ Orchestre de la radio de Munich,  le chœur du concert spirituel, les chanteurs Gilmette,Dubois,Dolié,Gombert, Sargsyan,   sous la direction de Hervé Niquet) .C’est « une idylle polynésienne «  en 3 actes, tirée d’un roman de Pierre Loti, écrite de 1890 à 1893,  qui ne sera représentée qu’en 1898 au Chatelet et très rarement reprise de puis et jamais enregistrée.

l faut ajouter à ces initiatives de la fondation Bru Zane un troisième enregistrement récent consacré à la musique de chambre de Reynaldo Hahn  par le quatuor Tchalik (Quatuors à cordes, quintette avec piano, œuvres pour violoncelle et piano et pour piano et violon.) (2020 Alkonost Classic)

De belles « pépites », et pas seulement  pour » les gens du Monde » !!! …

Jacques Latarjet, conseil d’administration