* 5 au 9 juillet 2021 :12è édition du concours international de piano de Lyon (GPIPL), lire la suite …

Victoria CREIGHTON, CV

Flûtiste

Victoria Creighton, née à Moscou, débute la flûte à l’âge de 10 ans à l’Ecole Centrale de Musique du Conservatoire Tchaïkovski. Après l’obtention de son diplôme en Russie elle étudie à Londres avec des musiciens de l’Orchestre Symphonique de Londres et de la Royal Opera House, avant de réussir le concours au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Julien Beaudiment (soliste à l’Opéra de Lyon). En Septembre elle commencera son Master au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle a eu la chance de se produire avec de nombreux orchestres, tels que l’orchestre de l’Opéra de Lyon et l’Orchestre National de Lyon. Elle est aussi membre du Gustav Malher Jugenorchestrer avec lequel elle s’est produite en Allemagne l’année dernière et avec lequel elle partira en tournée européenne cet été.

Yuki ITO, CV

Yuki Ito est née au Japon. Après avoir terminé ses études à l’Université TohoGakuen de Tokyo où elle travaille notamment avec Fujiko Yamada et Kei Itoh, elle arrive en France en 2017 et poursuit ses

études à l’École Normale auprès de Bruno Rigutto.

En 2018, elle intègre le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon dans la classe de Laurent Cabasso et d’Hélène Bouchez, puis en 2019 elle est également admise au CNSMD de Lyon dans la classe d’accompagnement de David Selig.

Lauréate de nombreux concours, elle remporte notamment le premier prix du Concours International Chopin en Asie, le premier prix du Concours de piano de Tokyo et le premier prix du concours de musique à Kanagawa. Elle donne de nombreux concerts en tant que soliste et spécialement avec l’orchestre symphonique de Kanagawa où elle remporte beaucoup de succès.

Pourquoi un concert dédié à la musique de POULENC ?

Pourquoi un concert dont le programme ne comporte que des œuvres de Francis Poulenc ?

Les spécialistes appellent un tel événement une « monographie », Dieu sait pourquoi.

L’idée est venue aux responsables de PAROLES et MUSIQUE alors que je racontais des anecdotes sur la vie de ce grand compositeur qui était un ami intime de ma famille. Je l’ai souvent rencontré chez mes grands-parents dont il était très proche ; je l’ai emmené à l’opéra dans ma petite voiture d’étudiant et je me suis régalé en l’écoutant déchiffrer à 4 mains la partition de Babar avec mon père. Les conversations familiales en vacances, souvent en compagnie de ses nièces, évoquaient volontiers ses tourments intérieurs et les grandes œuvres religieuses de la fin de sa vie, Stabat mater, Gloria, Dialogues de carmélites.

C’est beaucoup plus tard que j’ai appris l’importance qu’avait eu pour lui Raymonde Linossier, sœur de ma grand-mère, muse et grande passion de ses jeunes années, dont la mort très précoce pour des raisons obscures était une sorte de secret de famille, et dont le souvenir ne cessera de le poursuivre jusqu’à sa mort.

Francis Poulenc adorait la musique vocale, et il avait un don particulier pour elle, disant que sa composition ne lui demandait aucun effort ! Il avait créé plusieurs œuvres pour une prestigieuse chorale lyonnaise, « les Chanteurs de Lyon » dont mon grand-père, André Latarjet, était le président. Il se retrouvait chez lui, cours de Verdun, avec Pierre Bernac pour répéter ou composer. Et c’est là, juste avant de passer à table, que lui est venu le thème de « Nous avons fait la nuit «de la suite « tel Jour, telle nuit » que nous avons écouté magnifiquement interprété par Julie Goussot.

Bref, les liens de Poulenc avec Lyon, et son goût pour « la voix », ont été autant de prétextes pour proposer au CNSMD et plus particulièrement à Géry Moutier, Nicolas Crosio et Anne Delafosse, de se joindre à nous pour organiser ce concert dans l’église du Saint Nom de Jésus, et faire découvrir au public lyonnais, dans une programmation originale par sa variété et le grand nombre des interprètes, des aspects divers de la musique de Francis Poulenc.

Qu’ils en soient chaudement remerciés ! Ainsi que tous les musiciens qui les entourent.

Jacques Latarjet (conseil d’Administration)

 

 

GOTTFRIED Daniel, CV

Daniel Gottfried a fait des études d’orgue au conservatoire de Vienne (Autriche) auprès de Michael Gailit ainsi que des études de composition chez Christian Minkowitsch. Depuis 2015 il est organiste titulaire de l’église des Jésuites à Vienne. Passionné par la musique et la tradition d’orgue française, il poursuit ses études au CNSMD de Lyon depuis septembre 2016 dans la classe d’orgue de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger.

Daniel Gottfried poursuit une carrière de concertiste internationale. Il s’est produit dans plusieurs festivals d’orgue en France et en Autriche ainsi qu’en Italie et en Angleterre. Il a également fait des projets de musique de chambre dans des formations différentes et il a participé dans des productions d’orchestre.

Il joue pour les services à plusieurs églises lyonnaises, particulièrement à Saint-Pierre de Vaise et à l’église de l’Annonciation.

LAURENT-GRANDPRE Franck CV

Régulièrement sélectionné pour participer au concours de piano les plus importants (concours Reine Elizabeth de Belgique, Horowitz en Ukraine). Il fait par exemple partie des douze demi-finalistes du Concours International Long Thibaud Crespin 2015 et est retenu pour les finales du concours Busoni 2017.
Il est lauréat de plusieurs concours internationaux par exemple le Concours International de Lagny sur Marne ou il reçoit également le prix de la ville en 2015.
C’est à l’âge de treize ans et demi qu’il commence le piano. Il entre un an plus tard au Conservatoire Régional de Lyon et en ressort trois ans après avec la médaille d’or et les félicitations unanimes du jury.
Il étudie alors deux ans à la Haute École de Musique de Genève avec Sylviane Deferne, puis deux ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon auprès de Marie-Josèphe Lude et de Georges Pludermacher.
Il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il est admis en Master à l’unanimité et obtient son diplôme de fin d’études mention très bien à l’unanimité et avec les félicitations du jury dans les classes d’Hortense Cartier-Bresson et Denis Pascal.
Il poursuit maintenant son perfectionnement auprès d’Epifanio Comis à Catane, d’Eliso Virsaladze à la «Scuola di musica di Fiesole».
Au cours de ces années il se produit régulièrement en récital en France, Italie, Roumanie, Bulgarie, Suisse et Belgique…
On peut citer par exemple : Des prestations salle Molière à Lyon, salle Gaveau à Paris, au studio 4 de Flagey et pour «MG concerts» à Bruxelles, pour «Ibla classica international» en Italie
Au cours de ces années Franck a eu la chance de bénéficier des conseils d’artistes tels que Maria Joao Pires, Jean-Claude Pennetier, Jorge Luis Prats.
Son parcours montre une ouverture à différents styles de musique et de collaborations :
• Il est pianiste dans le ballet « Cendrillon de Franck Martin » à la BFM de Genève et à Budapest;
• Il se produit au côté d’Éric Emmanuel Shmitt dans le Roi David d’Honegger;
• Il joue sur instruments anciens dans le cadre de concerts et master classes données par Alexei Lubimov à Royaumont ;
• Il est soliste et chambriste dans un concert dans la salle principale de l’opéra de Lyon.
• Et pianiste de L’ensemble « Camerata Candela » lors de concerts pour des musiques Brésiliennes
• Il joue plusieurs fois à « C pas classique » à Lyon ses propres « Salsa Classicas » à la frontière des styles.
• Au cours d’une tournée en Roumanie et Bulgarie, il donne une vingtaine de concerts à la fois en tant que soliste et en tant qu’accompagnateur du Chœur des Petits chanteurs de la Primatiale St Jean de Lyon;
• Il joue le troisième concerto de Beethoven avec orchestre au Grand Temple protestant à Lyon; Franck est également passionné par la création musicale, il joue régulièrement des improvisations et ses compositions

Email :francklg@hotmail.fr

MESPLE Clara CV

Née en 1997, Clara Mesplé commence le violon à l’âge de six ans, et entre au CRR de Montpellier en 2006 dans la classe d’Anne Temperville, puis intègre la classe d’Anne-Marie Regnault. À douze ans, elle obtient le 1er prix dans sa catégorie au Concours  Vatelot Rampal. Elle obtient son Diplôme d’Études Musicales en juin 2013, avec la mention Très Bien à l’unanimité et les félicitations du jury. Un an plus tard, elle est admise au CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Piketty, Dominique Lonca, et Manuel Solans. Après l’obtention de sa licence, elle continue son cursus en Master au sein de cette classe. Elle bénéficie également de l’enseignement de Michael Frishenshlager, Avedis Koujoumdjian, Günter Pichler, Nora Chastain et Renaud Capuçon lors de master-classes. Sélectionnée pour participer aux éditions 2013 et 2014 du Verbier Festival Junior Orchestra, elle aura l’occasion de travailler sous la direction de chefs à renommée internationale. Depuis 3 ans, elle est présente dans des grands festivals d’étés : Festival de Radio France (2014-2015), Festival Musique aux 4 Horizons (2015-2016), Festival et académie « Youth Classics » et à la « Villa Musica » en Allemagne (2017)… Sur les ondes, elle est également invitée dans l’émission « Continent Musique » de France Culture.
En 2016 elle rejoint l’Ensemble des Forces Majeures, un collectif de chambristes sous la direction de Raphaël Merlin. A la même période, elle intègre l’Ensemble « Appassionato », un orchestre de chambre dirigé par Mathieu Herzog. Elle a également l’opportunité de se produire au sein de l’Orchestre national de Bordeaux Aquitaine durant la saison 2016-2017.
Parallèlement, elle est membre du Quatuor Confluence depuis leur fondation en janvier 2015. Le quatuor remporte en 2016 le Premier prix à l’unanimité avec les félicitations du jury au Concours Tremplin jeunes quatuors de la Philharmonie de Paris, le Prix de la Bourse Fnapec ainsi que le Prix spécial ProQuartet – CEMC au  concours européen Musiques d’Ensemble de la Fnapec.

NIETO Aranzazu CV

Aranzazu Nieto commence la flûte à bec au conservatoire de Madrid, puis en2006 elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Pierre Hamon, où elle obtient le Master de flûte à bec mention Très Bien en 2011.

Aranzazu fait partie du Consort Brouillamini avec lequel elle enregistre en 2017 un programme autour des concertos de Bach et de Vivaldi. Elle se produit également avec l’ensemble Alkymia et participe à des projets orchestraux.

Par ailleurs, elle est titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement artistique, et enseigne au Conservatoire de Privas et en région lyonnaise.

REMANDET Marie CV

Marie Remandet entre en 2007 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de chant musique ancienne de Marie-Claude Vallin, où elle obtient le Master de chant musique ancienne en 2012.

Elle interprète le rôle de Belinda dans Didon et Enée de Purcell au festival d’Ambronay 2007, avec le Chœur de Chambre Rhône-Alpes. En 2011, elle est sélectionnée par Sigiswald Kuijken pour chanter la Messe en si mineur de J.-S.Bach à l’académie baroque d’Ambronay.

Elle se produit avec le Concert de L’Hostel-Dieu, Calliope-Voix de femmes, Il Concerto Soave, le trio médiéval Canticum Arcum, la Capella Sanctae Crucis, Alkymia et Sagittarius.